En cas de Piqûre

  

 Abeilles, guêpes, frelons tuent chaque année en France 10 à 20 fois plus de personnes

que les vipères.

gif animé abeille

 

La gravité dépend essentiellement :
  • du nombre de piqûres : le risque majeur est une envenimation, c’est-à-dire un état de choc avec convulsions et perte de conscience. Elle risque de survenir :
    • à moins de 10 piqûres chez le jeune enfant ou le vieillard
    • entre 30 et 50 piqûres chez l’adulte en bonne santé non allergique
    • à partir de 100 piqûres, le risque est presque toujours mortel
  • de la sensibilité individuelle de la victime : chez une personne allergique, une seule piqûre peut suffire pour provoquer un choc anaphylactique (effondrement de la tension artérielle, œdème de Quincke, …).

Que faire ?

Si la victime est allergique :
  • l’allonger
  • la rassurer
  • en cas de signes d’état de choc (sueurs, anxiété, respiration haletante, extrémités froides, …) ALERTER LES SECOURS (SAMU, POMPIERS)
  • en l’absence de signes d’état de choc, consulter un médecin rapidement
  • si la victime possède un médicament d’urgence, le lui administrer
En cas d’envenimation massive :
En cas de réaction locale (douleur, gonflement, rougeur) :
  • enlever le dard avec une pince à épiler, lame de couteau, ongle en grattant de façon a ne pas appuyer sur la poche à venin
  • approcher une source de chaleur (allume-cigare, séche-cheveux, cigarette, …) afin de neutraliser le venin. Attention de ne pas brûler la peau.
  • désinfecter la blessure
  • appliquer une pommade antihistaminique ou un spray à la cortisone
  • surveiller la victime afin de déceler les signes éventuels d’un état de choc
  • une application de froid permettra ultérieurement de diminuer le gonflement et la douleur